2023-05-07 Les petites mains

L’équipe de Gerhard Grenzing arrive peu à peu au bout de sa mission. Ces derniers jours ont été occupés par la mise en place de la console à son emplacement définitif. Les panneaux latéraux ont été restaurés et les claviers reconstruits à neuf (en buis et ébène), aux normes actuelles.

C’est alors qu’a débuté l’accrochage de centaines d’éléments mécaniques, chargés de transmettre les mouvements des touches aux quatre coins de l’instrument. En photo : les vergettes de bois sont accrochées une par une aux rouleaux d’abrégé, métalliques, tellement bien nettoyés qu’il paraissent neuf! (en revanche on note que le ventre du sommier -en haut de la dernière image- n’a pas été restauré, mais simplement rénové, pour des raisons budgétaires).

Les nouveaux moteurs des registres (ceux qui permettront d’ouvrir ou de fermer les différents jeux) ont aussi été posés et le cablage électronique est en cours. (ici au grand orgue, puis au positif)

A noter le passage du technicien venu établir un devis pour la pose de caméras permettant à l’organiste de suivre l’office liturgique sur un écran de controle : une commodité pris en charge financièrement par notre association.

Voici les nouvelles persiennes de la boite expressive, vues de l’intérieur. Et le cablage des tirants de registre, réalisé par Ernest, à l’arrière de la console.

Enfin, découvrez le visage des sympathiques artisans qui s’activent depuis plusieurs semaines et reprennent ici des forces (en compagnie des deux organistes) dans un petit resto proche de l’église:

Arnau Plana (Jesús Martin Moro) Ernest Ferrer, Ulrich Frank, (Françoise Martin Moro) et Angelines González 

2023-04-28 L’ENVOL DES CLAVIERS ! (28/04/2023)

Ce vendredi 28 avril, a sept heures du matin, un étrange engin pénêtre dans l’église à peine ouverte. Il se fraie un chemin précautioneux, suivant la piste de panneaux posés à terre, pour protéger les dalles de ses chenilles. Arrivé au pied de l’orgue, il stoppe et. .. se déploie.

La belle araignée jaune va ensuite se saisir d’un bloc mécanique de près de 300 kgs, et le soulever facilement, grace à son bras articulé. Les 3 claviers de l’orgue sont un moment suspendus entre ciel et terre, jusqu’à ce que l’engin (téléguidé avec doigté), les fasse délicatement redescendre, puis les pose à la tribune, entre les deux buffets.

Il ne reste plus qu’à ajuster la console dans le meuble… et contempler le résultat, précautioneusement emballé dans du papier bulle.

Au bout d’une demie-heure, un second élément rejoint le premier, par le même chemin. Cette fois, c’est l’entourage de la console, avec les panneaux de registres (rapattriés de l’atelier catalan où ils ont été restaurés), qui est ainsi déposé à la tribune. Puis le charriot reprend tranquillement le chemin de la sortie…

Mission accomplie, sans encombre (un grand merci aux photographes qui l’ont immortalisée!)…et qui permet au chantier de progresser : il sagit maintenant de relier ces claviers aux milliers de pièces des délicats mécanismes transmettant les mouvements des touches à l’intérieur de l’orgue.

Le circuit d’alimentation en air est quasiment installé, on s’occupe maintenant du cablage électrique, et de la mise en place des nouveaux moteurs électriques de registres, soigneusement ajustés sur les anciens sommiers.

A suivre!

(Le quotidien SUD OUEST a consacré une pleine page aux « entrailles de l’orgue », retrouvez ici son article)

2023-04-25 Des claviers dans les airs!

Après l’interruption pascale, les travaux ont repris à l’orgue luzien. Actuellement un électricien de l’entreprise Eiffage a été missionné par la Mairie pour installer les prises et les éclairages, à l’intérieur de l’instrument et à la tribune. Une nouvelle équipe de l’atelier Grenzing est à pied d’oeuvre depuis le 24 avril pour terminer l’installation des porte-vents, des soufflets et commencer à poser la mécanique.

Jeudi 27 avril la nouvelle console sera livrée et entreposée au fond de l’église (ce sont les nouveaux claviers de l’orgue). Et vendredi 28 avril, en début de matinée, un charriot élévateur se positionnera dans la nef pour soulever le bloc des claviers et le hisser jusqu’à la tribune, où il viendra s’encastrer dans le meuble ancien. Une opération spectaculaire qui devrait avoir lieu entre 8h et 9h30…. (nous vous montrerons bientôt les images!)

2023-03-26 L’orgue va bientôt respirer….

L’équipe de l’atelier Grenzing procède à l’instalation des cuircuits d’alimentation en air : il faut relier les sommiers (qui étaient restés dans l’orgue), au ventilateur, par le biais de conduites d’air appelées porte-vents, et de soufflets qui ont été réalisés à neuf. Un délicat circuit d’air se met peu à peu en place , alimentant les différentes parties de l’instrument.

Pendant ce temps Roger a aussi été chargé de nettoyer les dizaines de rouleaux d’abrégés métalliques qui transmettent les mouvements de touches du clavier (paille de fer et huile de coude…). Et de regarnir leurs extrémitées de feutres : un travail de patience… (sur la photo: en haut le rouleau avant son nettoyage, en bas …il est comme neuf!).

2023-03-26 Reunion de chantier du 24 mars 2023

Le technicien Roland Galtier avait fait le déplacement pour se rendre compte de l’avancement des travaux. Il a organisé une réunion avec les artisans des deux ateliers. Elle a duré plus de 3 heures, sur le chantier, en présence de plusieurs services de la Mairie, et de l’organiste Françoise Martin Moro (la paroisse n’avait délégué personne).

Ce fut l’occasion de déterminer plus précisément plusieurs interventions : déroulement du chantier, positionnement des éclairages, des prises, alimentation électrique, modifications entrainées sur l’armoire électrique etc…. Les services municipaux se sont montrés très à l’écoute et la coordination devrait porter ses fruits (la partie électrique étant à la charge de la Ville). Les Facteurs d’orgues ont aussi reprécisé la neccesité d’utiliser la moitié de la galerie supérieure pour entreposer du matériel, et cela quasiment jusqu’à la fin du chantier, qui durera jusqu’au printemps 2024.

Les nouveaux claviers seront livrés le 26 avril prochain et entreposés provisioirement au fonde de l’église. Un engin à cheinilles pénêtrera dans la nef pour les soulever jusqu’à la tribune : cette manoeuvre importante aura lieu le vendredi 28 avril.

2023-03-19 15 mars 2023 : arrivée de l’équipe Grenzing

Ils sont en provenance de l’ateiler d’el Papiol (Catalogne) et s’installent sur le chantier pour trois semaines, jusqu’à Paques… Le matériel transporté par camion a été déchargé dans l’église par cette équipe de trois artisans: Ulrich, Arnau et Roger.

Il s’agit maintenant d’installer les portes-vent, qui feront circuler l’air à l’intérieur de l’instrument (ils sont neufs, puique le système d’alimentation est entièrement modifié). Ces conduits de pin prennent progressivement place dans l’instrument. Repliées en rouleaux, les tubures de Westaflex serviront aussi à transporter l’air jusqu’au pied de certans tuyaux.

Certains éléments de transmission ont aussi été livrés, comme des petits sommiers pourvus de moteurs électriques.

Le nettoyage du buffet est désormais terminé, le résultat est agréable à l’oeil (même si l’on regrette que la tribune n’ait pas été inclue dans le marché: ses sculptures resteront donc empoussiérées…).

2023-03-09 Les tuyaux de façade ont disparu…

Pas d’inquiétude, ils ne sont pas bien loin… juste à l’arrière de la tribune. Frédéric nettoye l’intérieur de chaque tuyau de façade au compresseur (une sorte de gros aspirateur), pour les libérer de toutes les saletés accumulées au fil des ans. Puis il nettoye l’extérieur à l’eau et au savon, pour les débarasser de la crasse et leur rendre leur brillant. Au besoin il en profite pour les décabosser et les redresser.

C’est la semaine prochaine (15/03/2023) que l’entreprise Grenzing rejoindra le chantier, apportant dans ses bagages quelques éléments mécaniques, la nouvelle soufflerie… et la nouvelle console, avec ses claviers aux normes. Un élévateur pénétrera dans la nef de l’église pour la transporter dans les airs et lui permettre de rejoindre la tribune!

2023-02-26 C’est le tour du buffet du positif

Le meuble situé à l’avant de l’orgue (le positif) a lui aussi eu les hommeurs de l’aspirateur. Dument nettoyé, il a été enduit d’huile de lin mélangée à de la térébenthine: il a retrouvé tout son éclat!

2023-02-20 Dans une odeur d’huile de lin

Le grand nettoyage continue! Didier Pelerin passe l’aspirateur dans des endroits qui n’avaient jamais connu cela depuis des décennies… Il aspire même les tuyaux de bois de pédale.

François Uys s’occupe du grand buffet, qu’il nettoie, enduit d’huile de lin, puis lustre, sous les yeux un peu anxieux des personnes qui le regardent depuis la nef. Pas de doute : l’orgue sent bon!

2023-02-17 Le chantier progresse…

Les visiteurs de l’église se retournent étonnés, lorsque le bruit de la perceuse vient couvrir la musique doucement diffusée en fond sonore.. Cette semaine, le chantier a bien progressé. Le grand buffet a retrouvé tout son lustre . Il a été dépoussiéré, lavé, puis progressivement enduit d’un mélange d’huile de lin et de térébenthine, qui va nourrir le bois et le protéger des attaques fongiques. La comparaison « avant-après » sur les panneaux du soubassement (de part et d’autre de la console) est édifiante:

A la suite de l’isolation de l’amiante, le remplacement des serrures sera terminé ce soir (17/02). Une seule clef ouvrira toutes les portes du buffet.